Des mères attaquées par la police turque

0
10
par Rojinfo

A Amed (Diyarbakir), les mères et les proches des prisonniers politiques en grève de la faim pour rompre l’isolement imposé au leader kurde Abdullah Ocalan manifestent tous les jours pour faire entendre la voix de leurs enfants.

Aujourd’hui encore, les mères étaient dans les rues, portant des foulards blancs devenus le symbole de leur résistance, pour protester contre l’isolement et exiger que les demandes de leurs enfants soient satisfaites.

Elles étaient accompagnées par des députés du HDP et des membres de l’Association des Avocats pour la Liberté (OHD).

La police a encerclé le parc Kosuyolu avec  des barricades, empêchant les mères de s’y rassembler.

Les mères ont alors commencé à marcher vers le siège de l’Association de Soutien aux Familles de Prisonniers. (TUAY-DER).

La police turque a attaqué les mères avec des canons à eau. Quelques unes ont perdu connaissance lors des attaques. La police a séparé les mères en deux groupes. Les  journalistes qui suivaient l’événement ont également été attaqués par la police.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here