A l’appel d’Ocalan, les activistes en grève de la faim à Strasbourg mettent un terme à leur action

par Rojinfo

Les quatorze militants kurdes en grève de la faim à Strasbourg étaient aujourd’hui au 160ème jour de leur jeûne destiné à rompre l’isolement du leader kurde Abdullah Ocalan.

Des milliers d’autres personnes, majoritairement des prisonniers politiques détenus dans les geôles turques, étaient engagées dans ce mouvement initié le 7 novembre 2018 par la Députée kurde Leyla Guven, alors détenue dans la prison de Diyarbakir.

Les quatorze grévistes de la faim qui sont des membres de l’initiative « Liberté pour Ocalan » ont entamé leur action le 17 décembre 2018, dans la ville Strasbourg qui abritent le Parlement européen ainsi que le Conseil de l’Europe (CdE) et son Comité pour la prévention de la torture (CPT).

Suite au message d’Ocalan, relayé par ses avocats lors d’une conférence de presse donnée ce matin à Istanbul, dans lequel le leader kurde appelle les grévistes de la faim à mettre un terme à leur action tout en précisant que celle-ci avait atteint son objectif, les grévistes de la faim de Strasbourg ont annoncé l’arrêt de leur grève de la faim.

Dans une conférence de presse donnée en début d’après-midi à Strasbourg, leur porte parole, Mustafa Sarikaya, a déclaré l’arrêt de la grève de la faim, tout en soulignant que les militants étaient déterminés à poursuivre leur lutte jusqu’à la libération du leader kurde.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *